Des employés de Huawei auraient aidé la Zambie et l’Ouganda à espionner des opposants politiques

Une enquête du Wall Street Journal charge l’entreprise chinoise Huawei : selon le média américain, plusieurs de ses employés auraient aidé l’Ouganda et la Zambie à déployer un logiciel espion sur des smartphones d’opposants politiques, et ce dans le but d’accéder à leur localisation et leurs conversations chiffrées. [Lire la suite]

Connaisssez-vous notre média sur la cybersécurité ? C’est par ici : https://cyberguerre.numerama.com

(Source: Numerama.com – Magazine)
Logo