La Ligue des Ordures vient de sortir et ce n’est pas le nouveau Marvel

Ce matin, on va parler d’un sujet frais et léger : le cyber harcèlement. Ou harcèlement tout court, tant celui-ci est sorti du cadre d’Internet.

Si vous suivez un peu les réseaux sociaux, il ne vous aura pas échappé que ce weekend, les égouts de Twitter ont débordé.

Et on assiste là à un pan de l’Histoire de Twitter en France qui a ravivé pas mal de mauvais souvenirs. J’ai très mal dormi ce weekend à cause de tout ça, mais je vais essayer de rester objectif.

À cette époque (à partir de 2009) s’était constitué un groupe de mâles blancs propres sur eux qui prenait un malin plaisir à harceler en groupe bon nombre de personnes. Ils n’étaient pas toujours anonymes et avaient un réel savoir-faire dans la méchanceté voire l’ignominie pour certains.

Leurs cibles étaient variées, mais ils s’en prenaient beaucoup aux femmes, notamment des journalistes ou des influenceuses de l’époque. Et dans une moindre mesure à des hommes qui ne faisaient pas partie de leur petite élite de Bro.

Des personnes influentes que je suivais à l’époque comme MarionMDM, Capucine Piot ou Florence Porcel subissaient de plein fouet toute la haine de ce désormais célèbre « Club du LOL » (c’est comme ça qu’ils se sont baptisés).

Je le sais, car je voyais les tweets passer et j’étais aussi comme d’autres blogueurs de l’époque, visé aussi par leurs messages. Et ces êtres malintentionnés étaient nombreux, bien au-delà d’un « club » quelconque et s’entrainaient les uns les autres dans leurs délires haineux.

Mis à part 2 menaces de mort à mon encontre, plusieurs mails anonymes, le pourrissement systématique des commentaires de mon blog, des articles entiers sur des blogs déblatérant de la merde sur moi, et quelques détournements de photos, le reste était en grande majorité constitué de petites réflexions, de sales blagues, d’analyses biaisées de mes écrits, de méchancetés ou de moqueries qui prisent séparément pouvaient sembler méritées, anodines, ou d’un niveau de cour de récré. Du trolling.

Mais ce qui faisait vraiment la violence de tout cela, c’était la répétition et le nombre de personnes. C’était terrorisant. Nous étions figés, tous victimes et incapables de nous soutenir les uns les autres par peur que le projecteur se braque à nouveau sur nous.

Et malheureusement, quand on faisait l’erreur, comme moi, de se défendre tout seul, comme on le pouvait, on ramassait x10 en haine, car ces messieurs avaient tous leurs fans, leur communauté, leurs amis Bro comme eux, bien ravis chaque jour d’avoir de nouvelles personnes à lyncher.

Depuis ce weekend donc, de nombreuses histoires commencent à émerger. Majoritairement beaucoup de témoignages de femmes qui on subit les assauts racistes, sexistes, haineux de ces « stars du net » de l’époque. Et des témoignages aussi de « twittos » ou de blogueurs comme moi qui ont subi un déferlement de haine, ce qui a même poussé certains à abandonner la partie. J’ai même un copain blogueur qui a eu le droit à une tentative d’intrusion chez lui de la part d’un des amis de ces gars. Le délire.

À titre personnel, les conséquences ont été nombreuses : Perte de confiance en soi, l’impression d’être une sous merde, une grosse déprime, la fermeture des commentaires de mon site, et une mise en retrait de mon « personnage public » pendant un moment.

Et j’en suis conscient, tout ceci n’est rien comparé à ce qu’on vécu certaines femmes. J’ai bien conscience de n’être qu’un genre d’effet de bord de cette meute de chiens. J’étais, comme d’autres gars dans mon genre, un « truc à la mode » à ce moment-là et il fallait me casser. Les véritables victimes de leurs agissements, de leurs moqueries, de leurs appels au viol, de leurs montages photos, c’étaient bien les femmes, influenceuses ou non, présentes aussi sur les réseaux.

Et à les entendre à l’époque, tout cela n’était qu’humour noir, blagues, insouciance…

Conneries oui.

Puis le blocage systématique sur Twitter de tous ces connards aidant, le temps est passé et ça s’est calmé pour moi. Mais en revoyant les pseudos et les avatars de certains sortir publiquement ce weekend, je peux vous dire que je ne me suis pas senti bien. Attention, certains sont toujours actifs aujourd’hui, scrutant encore la moindre de mes phrases pour s’en moquer sur leur compte Twitter, mais ils n’apparaissent plus sur mon radar à cons.

Que toute cette merde déborde et que des gens extérieurs à tout cela reconnaissent qu’il y a eu une réelle souffrance pour leurs victimes, c’est déjà un grand pas. J’ai aussi vu des excuses des uns et des autres passer, mais elles puent le calcul et il n’y a rien de sincère dans celles-ci.

Il est facile de rédiger des excuses pleines de bons sentiments, 10 ans plus tard, quand le masque tombe, alors que pendant des années, tu riais ouvertement et en toute impunité de tous ceux qui te disaient que ce n’était pas bien et que tu étais une ordure. Pour moi, ces excuses tardives des uns et des autres ne valent rien.

La plupart de ces harceleurs sont calculateurs, manipulateurs, sans aucune empathie pour leurs victimes. Et pourtant leur visage social est joyeux, souriant, humoristique, cultivé, sympathique. Ils occupent quasiment tous de bons postes où ils peuvent dominer et il est impossible de les démasquer tant que l’on n’a pas été une de leur cible.

Et ces excuses qu’ils balancent à tour de bras depuis samedi sont toutes rédigées avec froideur pour calmer la foule. Ça se ressent entre chaque mot.

Je vous rassure, tous les noms ne sont pas encore sortis. Ne comptez pas sur moi pour le faire ici. De toute façon, si vous me suiviez moi, ou d’autres blogueurs de la belle époque, vous les connaissez. Vous avez pris ma défense, ou vous avez ri avec eux, apportant votre petite pierre au harcèlement. Je ne vous en veux pas, vous ne pouviez pas vous en rendre compte.

Et si vous cherchez des preuves aujourd’hui, vous ne trouverez plus grand-chose, car ils ont bien pris soin de nettoyer depuis longtemps leurs réseaux sociaux et leurs blogs.

Par contre, ce qui me fait vomir, c’est de voir leurs tweets actuels sur cette histoire de #LigueDuLol où ils s’offusquent publiquement alors qu’ils ont eu le même comportement à l’époque que les personnes démasquées. Leurs cibles étaient différentes, c’est tout.

Si le sujet vous intéresse, et que vous voulez creuser pour soutenir les victimes et comprendre ce qui s’est passé, il y a un super thread Reddit sur le sujet qui regroupe beaucoup de choses.

Pour conclure, j’aimerais vous dire que ce genre de harcèlement arrive partout, tout le temps. Au boulot, à l’école, sur le Net, dans vos communautés. Et ça fait mal, ça détruit, ça peut mener à la dépression ou pire au suicide. Alors si vous voyez des gens devenir des moutons noirs, se faire moquer par d’autres personnes de manière répétée, même si vous les pensez fortes et au-dessus de ça, et bien allez vers elles et tendez leur la main.

Bonne journée !


ASUS ROG Strix G12-FR037T

Une tour surpuissante en promo

Avec son design qui frappe les esprits et ses performances impressionnantes, le ROG Strix G12CM étanche l’inlassable soif de puissance des joueurs. Il intègre un processeur Intel® Core™ i7-8700 de 8e génération overclocké en usine (6 coeurs jusqu’à 4,8 Ghz) ainsi qu’une carte graphique NVIDIA® GeForce® GTX 1060 pour vous offrir une expérience gaming qui ne connaît aucune limite

Processeur Intel Core i7 (8e génération) i7-8700
Disque dur 1To + 256SSD
Mémoire vive 16 Go DDR4 SDRAM
Windows 10 Famille
NVIDIA GeForce GTX 1060
Graveur DVD
Technologie Aura Sync et ses LED RGB



(Source: Korben)
Logo