Winepak et Flatpak – Une meilleure portabilité des applications Linux et Windows (Wine)

Flatpak anciennement connu sous le nom de xdg-app est une technologie qui permet de distribuer une une application Linux, sans avoir à se soucier des problèmes de compatibilités entre distribution ou des soucis de bibliothèques. En effet, les applications Flatpak fonctionnent sous la forme de sandbox dans lesquelles les lib sont intégrées, ce qui permet d’avoir une application qui se lance directement, et cela peu importe l’état de votre distribution Linux.

L’inconvénient évidemment, c’est que les app sont un peu plus grosses (du fait de la redondance des libs) mais mis à part ça c’est quand même super pratique y compris quand on veut faire cohabiter plusieurs versions d’une même application. Et en matière de sécurité, comme on est en mode bac à sable, les applications doivent demander l’autorisation à l’utilisateur pour pouvoir accèder aux fichiers du système ou aux périphériques.

Si vous êtes sous Ubuntu >= 17.04, vous pouvez installer Flatpak directement en faisant un :

sudo apt-get install flatpak

Si vous avez besoin d’ajouter le dépôt :

sudo add-apt-repository ppa:alexlarsson/flatpak
sudo apt update

Pensez aussi à installer le plugin Flatpak pour intégaer le support à Gnome.

sudo apt install gnome-software-plugin-flatpak

Pensez à relancer Gnome ou à rebooter votre ordinateur pour que le plugin fonctionne. Ensuite pour installer une application Flatpak, 2 choix s’offrent à vous.

Premièrement, vous pouvez l’installer en ligne de commande :

flatpak install nom_du_flatpak

Et pour ajouter un dépôt Flatpak spécifique, vous pouvez faire un :

flatpak remote-add une_adresse_url

Et si vous n’êtes pas inspiré, vous pouvez aussi récupérer directement des applications au format Flatpak sur le site Flathub.

Grâce au plugin Gnome vous n’aurez qu’à double cliquer sur le .flatpakref.  Notez aussi que vous pouvez ajouter le dépôt de Flathub comme ceci pour installer les flat du site en ligne de commandes :

flatpak remote-add --if-not-exists flathub https://dl.flathub.org/repo/flathub.flatpakrepo

Ensuite vous pouvez lancer votre application simplement en cliquant dessus ou via un terminal en tapant subtilement cette commande :

flatpak run nom_de_l_appli

Et pour désinstaller un flatpak :

flatpak uninstall nom_du_flatpak

Je vais vous donner un exemple car la syntaxe n’est pas forcement super intuitive. Imaginons que je veuille rechercher le nom du paquet VLC, le nom du Remote associé (ici c’est flathub), l’installer puis le lancer sur mon système.

flatpak search VLC
flatpak install flathub org.videolan.VLC
flatpak run org.videolan.VLC

Voilà en gros pour le petit topo sur le fonctionnement de Flatpak. Et si vous voulez packager vos propres apps au format Flatpak, je vous invite à lire cette docu.

Toutefois, je profite de cet article pour mettre en avant un second projet utilisant Flatpak et qui s’appelle Winepak.

En gros, c’est pareil que Flatpak sauf que ça sert à distribuer des applications Windows qui seront lancé avec Wine. Et pour ceux qui pratiquent Wine, ça risque d’être un soulagement de ne plus avoir à se battre avec des libs tordues ou des dll à importées pour pouvoir lancer telle ou telle application Windows sous Linux.

Avec Winepak, on télécharge, on lance et paf, ça fonctionne. Génial !

Pour installer Winepak, il suffit d’ajouter son dépôt à Flatpak comme ceci :

flatpak remote-add --if-not-exists winepak https://dl.winepak.org/repo/winepak.flatpakrepo

Puis de rechercher le nom (com.xxxx.xxx) l’application Windows de vos rêve Attention, vos rêves doivent être raisonnable car pour le moment, il n’y a pas grand chose dans leur dépôt des apps Windows. Quelques jeux, IE 8 et Notepad++.

Donc pour installer Notepad++ fourni avec un Wine et sa bonne config sous Linux avec Flatpak et le lancer , il suffit de faire :

flatpak search notepad
flatpak install winepak org.notepad_plus_plus.Notepad-plus-plus
flatpak run org.notepad_plus_plus.Notepad-plus-plus

Sympa non ?

Reste plus qu’à attendre que les développeurs s’emparent de Flatpak et Winepak pour pouvoir utiliser toutes ces merveilleuses apps sous Linux sans aucune prise de tête. Moi j’attends le Winepak de Age of Empires de pied ferme.


Telegram victime d’une vague de piratage : Comment protéger votre compte ?

Kaspersky protège vos comptes et vos informations personnelles … gratuitement

Comment les comptes Telegram sont piratés et volés ?

La réponse est courte : grâce à l’hameçonnage. L’utilisateur reçoit un message d’un compte Telegram avec un pseudonyme qui ressemble à un nom officiel, par exemple TelegramAdmin, indiquant qu’une activité suspecte a été détectée et que l’utilisateur doit confirmer son compte ou il sera bloqué. Un lien est fourni pour confirmer le compte.

Bien sûr, le lien renvoie à un site d’hameçonnage qui a une adresse qui semble digne de confiance. Ce peut être telegram-antispam.org, telegram-verification.site ou une adresse similaire.

Lire la suite…


(Source: Korben)
Logo