Plugin FusionInventory pour GLPI version 9.1+1.0

Le plugin FusionInventory pour GLPI est sorti en version majeure 9.1+1.0. Cette version est compatible avec GLPI 9.1.1 (pas la 9.1 dû à un bug dans la version). Pour mémoire, FusionInventory est projet libre de gestion du parc informatique : il s’agit d’un outil permettant de réaliser des inventaires locaux et/ou distants des ordinateurs, des matériels réseau et des imprimantes.

logo FusionInventory

Petit rappel des fonctionnalités de FusionInventory

  • Inventaire des ordinateurs avec un agent installé dessus (Windows, macOS, Linux, *BSD, AIX, Android…) ;
  • déploiement de logiciels sur les ordinateurs (P2P, serveurs mirroir…) ;
  • découverte du réseau, scan du réseau pour trouver les matériels connectés (NetBios, SNMP…) ;
  • inventaire réseau, inventaire via SNMP des switchs (information standard, ports, connexions sur chaque port) et imprimantes réseau (information standard, état des cartouches, compteurs d’impression) ;
  • collecte d’informations sur les ordinateurs (base de registre, WMI, recherche de fichiers) ;
  • Wake-on-LAN (réveil des ordinateurs grâce à un autre ordinateur, ce qui permet de passer les routeurs).

Les nouvelles fonctionnalités sont :

  • Nouvelle gestion des informations du système d’exploitation :
    • architecture (32 bits, 64 bits, …) ;
    • système d’exploitation (Windows, Debian, FreeBSD, …) ;
    • version de l’OS (XP, 7, 6.4, …) ;
    • nom du noyau (MSWin32, Linux, …) ;
    • version du noyau (6.1.7601, 3.18.34, …) ;
    • service pack ;
    • édition (professionnel, serveur standard, …) ;
  • gestion du système d’exploitation dans les logiciels ; par exemple, on peut avoir deux logiciels avec le même nom, un pour Windows et un pour macOS ;
  • informations des logiciels d’accès distant, par exemple, on gère l’ID de teamviewer ;
  • nouvelle option dans la gestion des tâches, on peut ne pas replanifier la tâche si la dernière exécution a été réalisée avec succès ;
  • simplification de la gestion des paquets de déploiement (fusion des onglets installation et déinstallation) ;
  • déploiement en mode self-service : l’administrateur / technicien crée un paquet que l’utilisateur peut installer lui-même sur son PC même s’il n’est pas administrateur de son ordinateur ;
  • ajout de la date d’installation d’un logiciel dans la fiche d’un ordinateur ;
  • amélioration de la sécurité (filtrage de tous les GET et POST).

Lire les commentaires

(Source: LinuxFr.org : les dépêches)
Logo